Magazine Contact #24 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Le paradis sur terre.

Magazine Contact #24

Le bâtiment du nouveau siège de la chaine de télévision britannique Sky est caractérisé par son cachet léger et aérien. Ceci est le fruit non seulement de l'utilisation particulière des couleurs et des matériaux, mais aussi de la création de postes de travail plus nombreux que de nécessaire ainsi que la variété d’itinéraires proprement célestes pour se rendre d’un point A à B. En visite au campus Sky à l'ouest de Londres.

Où sont les guichets d’enregistrement ? Où sont les portiques de sécurité ? Et les portes d’embarquement ? Si l'on ne le savait pas, on pourrait s’imaginer, après quelques pas dans l’édifice, être dans un aéroport moderne de style scandinave, et tout de suite se rendre compte, avec horreur, avoir oublié ses bagages à la maison. L'analogie n'est pas si inappropriée ici, car tout s’inscrit vraiment dans l’aéré, le léger et le céleste. Notre sujet du jour est le dernier immeuble de bureaux « Central Sky » sur le campus Sky Osterley, dans l’ouest de Londres. De là, la chaîne de télévision britannique Sky envoie des informations et des nouvelles sportives de partout dans le monde entier. « Nous avons désiré ardemment un endroit inspirant et énergisant pour les collègues et les visiteurs », explique Andrew Jackson, le chef de projet et de construction de Sky. « Les escaliers, les rampes et les plates-formes qui se prolongent dans l'atrium central baigné de lumière, mais aussi une expérience particulière de travail et de communication parmi les employés, rendent ce lieu unique. » Longue de 160 mètres, l’allée centrale de l’atrium aventureusement pavée, s’étire à travers l’ensemble du bâtiment, entre les plateformes de travail et de réunion qui évoquent des canyons urbains.

La taille du «Sky Central», qui est le nouveau cœur du campus Sky vaste de 13 hectares avec 3 500 employés, est vraiment gigantesque. Avec une surface habitable de 38 000 mètres carrés, ces bureaux occuperaient dans le centre de Londres 30 immeubles classiques, dit Jackson. « C'est l'ensemble d’un programme d’aménagement sans barrières hiérarchiques sur seulement trois étages ». L'ordonnancement est ventilé et lumineux, ce qui est également dû au fait que les zones de développement sont ouvertes et transparentes. Elles sont alimentées par plus de 400 puits de lumière du jour. « Fondamentalement, vous pouvez dire que ce concept de bâtiment s'appuie sur les escaliers, les rampes et les plates-formes », explique Wayne McKiernan, directeur de PLP Architecture. Le bureau d'architecte de Londres a planifié le projet avec le cabinet Amanda Levete Architects (AL_A) et HASSELL le concepteur d’intérieur reconnu à l’international. « C'est là que tout s’emboîte ensemble, ici s’articule la communication centrale, informelle et celle très importante du quotidien du bureau. Nous avons conçu le développement afin qu'il y ait de nombreuses façons à chaque fois de se rendre d’un point A à un point B. De cette façon, les gens peuvent choisir entre de nombreux itinéraires distincts et rencontrer différentes personnes à chaque fois ».

 

Se dépenser au lieu de prendre l’ascenseur

L'organisation inhabituelle n’a pas seulement pour fondement la communication : un souhait express du client était l'attractivité des trajets à pied et le retrait délibéré des ascenseurs prescrits dans la construction, disponibles en fin de compte mais habilement dissimulés. En fait, la plupart des employés, selon McKiernan, répondent favorablement à l’invitation d’une sollicitation musculaire occasionnelle. Les pas quotidiens, selon Sky, contribuent à la promotion intégrée du sport et de la santé, ce qui est devenu significativement plus important au Royaume-Uni ces dernières années.

L’exercice physique n'est pas seulement un mot d’ordre pour les gens, mais aussi pour l'architecture. « Il y a de nombreuses années, dit McKiernan, Sky a commencé comme en tant qu’expéditeur dans une sorte d'entrepôt. Nous voulions évoquer cette architecture ascétique ici mais d'une manière intelligente et avec une haute qualité. Tout dans cette structure est logique, épuré et très fonctionnel. La couleur et la vie, du reste, seront générés par les utilisateurs ». La construction du squelette primaire est en acier, les dalles de plafond sont bétonnées, et le toit est par ailleurs la plus grande et la plus cohérente construction de toit en bois en Europe. Cerise sur le gâteau : en raison de l’efficience de la construction, le bâtiment a pu être livré en seulement 18 mois malgré sa taille.

 

18 petits quartiers

Il n’y a aujourd’hui pas lieu de faire grand cas de ces données chiffrées.

Au contraire, il n'y a guère de coin dépourvu d’humanité, qui ne vous invite pas de façon charmante à vous attarder et à observer les événements vivants et urbains. Partout des bancs, partout des chaises longues, partout des sièges avec des oreillers moelleux aux couleurs de l'entreprise, orange, magenta et bleu. La chose la plus excitante est la vue de la salle de presse vitrée, qui donne un aperçu des derniers développements politiques mondiaux. « La communication et le contact avec les gens sont une qualité centrale de ce projet, qui va jusqu’au moindre détail », déclare Felicity Roocke, directrice générale de l'aménagement intérieur chez HASSELL. « Cela signifie également que nous avons divisé les 3. 500 emplois en 18 petits quartiers. La ville est subdivisée pour être gérée en structures villageoises. » Chaque unité du quartier compte environ 200 employés et comporte une cuisine, un salon, des lieux de retraites et une variété de zones centrales conçues pour le travail collectif, tandis que les postes de travail classiques sont concentrés le long des façades en verre environnantes. En outre, il y a 30 000 (!) plantes réparties dans l'ensemble du bâtiment.

 

Plus de postes de travail que nécessaire

« Sky avait des idées très claires sur la qualité du lieu de travail et était un partenaire de projet très compétent », explique Roocke. « Cela implique également le fait qu'une partie du siège est gérée comme un bureau partagé assorti d’une politique du bureau net, mais aussi que plus de postes de travail sont disponibles que nécessaire. C'est une particularité à laquelle vous n'êtes pas confronté tous les jours en tant que planificateur ». Le sens et le but de cette stratégie est de retrouver l'air et la légèreté propre à un paradis sur terre. Ou, comme l'explique Neil Usher, directeur des moyens généraux chez Sky, « Nous avons ici créé un espace de travail qui encourage nos employés à fournir le meilleur et le plus qualitatif travail de leur carrière ». Un dogme céleste ? Chaque employé doit décider lui-même. En tout cas, il est certain que le bâtiment Sky Central a récemment reçu le certificat « BREEAM Excellent » pour son architecture durable et son design de travail flexible et socialement inspiré.

 

Wojciech Czaja

Photocredit: HASSEL Mark Cocksedge

S’abonner au magazine!

Etre toujours au courant grâce au magazine.