Magazine Contact #21 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

La difficulté de réussir une bonne présentation. Je vous en prie – ne vous endormez-pas ...

Magazine Contact #21

Tant pis : Le metteur en scène pour blockbuster Michael Bay (« Transformers » et « Pearl Harbour ») s’est retrouvé dans les médias, car il s’est enfui avec panique de la scène lors d’une présentation, ne pouvant plus suivre son propre texte sur le téléprompteur. Même si on connaît parfaitement son texte, des conférences et des présentations réussies ne peuvent pas être garanties. La question est : Quelles sont les techniques modernes de présentation aptes à enthousiasmer l’auditoire ?

Seulement une question d’équipement ?
Allons des petites choses aux grandes. Pour les salles de communication les soi-disant écrans tactiles font partie de l’équipement standard. Ils permettent une visualisation efficiente des contenus. En outre on peut travailler à plusieurs sur un document. Les contenus établis peuvent être digitalisés d’un seul clic. Un bon effet ne peut être garanti que par un écran à partir de 55 pouces. Les tableaux blancs interactifs y sont une alternative. Ils servent, d’une part de surface de projection pour présentations, et d’autre part de tableau blanc électronique. Les systèmes de présentation sans fils s’établissent de plus en plus. Les vidéo-projecteurs ou les écrans peuvent être connectés directement avec les ordinateurs portables, les tablettes ou même les smartphones par les technologies sans fils.

Une image vaut mille mots.
La technique pourtant ne peut pas tout dominer ! Ce qui compte est la visualisation. L’enregistrement graphique est une nouvelle méthode pour empêcher l’auditoire de tomber dans le coma éveillé. Divers outils tels que Powtoon permettent la transformation des présentations en un clip animé. Ceux qui ne reculent ni devant les dépenses ni devant les efforts, peuvent directement engager un dessinateur qui transforme des contenus complexes en images colorées le temps d’un éclair.

Ce sont pourtant les mots qui comptent.
Comme déjà mentionné le silence n’est pas toujours d’or. La technique peut être adéquate et la présentation optique est un gros investissement. Si pourtant le contenu n’est pas assez captivant pour l’auditoire, tous les efforts ne servent à rien. Racontez des histoires ! Le Storytelling, une méthode fondée sur une structure narrative qui fait passer le savoir sous forme de métaphore, est arrivé il y a longtemps dans les présentations. Implantez vos informations pertinentes dans une histoire selon la devise : Help me and entertain me.

Excitez des émotions et gagnez les cœurs – de la façon qu’utilise Ironman alias Tony Stark interprété par Robert Downey Jr. lors de la présentation de sa fusée géniale. Il s’adresse à la passion de son auditoire au lieu de les assommer par d’innombrables faits et données. De toutes façons ces derniers peuvent être vérifiés dans les documentations ou peut-être ne sont-ils plus intéressants après leur destruction par la fusée.

Le 1 x 1 d’une bonne présentation
Pendant des années les simulations power-point passaient pour des moyens excellents et efficaces lors de présentations. Des études récentes nous montrent que les diapositives rendent hébété. Une fois une diapositive devant les yeux, on arrête d’écouter. Peu de temps suffit pour que l’on n’attribue aucune attention à une présentation power-point et à son intérêt, et sa valeur tombera en quelques minutes à zéro. Ce sont les tuyaux suivants qui aident à empêcher les présentations de se terminer par l’abrutissement et le coma éveillé :
Il est absolument tabou de lire une diapositive. Dans ce cas l’auditoire commence lui-même à lire et à ignorer le présentateur.

  • Durée maximale par diapositive : 3 minutes.
  • Eviter le texte courant sur les diapositives, utilisez uniquement des images, des graphiques etc.
  • Exception : la dernière diapositive convient à une répétition écrite des faits-clé.
  • Intégrer toujours les chiffres aux diagrammes.
  • Garder une gamme homogène de coloris.
  • Une question de goût : répéter l’agenda au début de la présentation.
  • Utiliser constamment la même animation.
  • Des mains nerveuses devraient tenir un stylo pour les occuper discrètement.
  • Regarder l’auditoire et dans les meilleurs des cas s’avancer vers lui pour l’impliquer dans la présentation.

S’abonner au magazine !

Etre toujours au courant grâce au magazine.