Magazin contact #23 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Le plus grand ennemi de l’innovation : l’expérience ! Comment une certaine manière de penser nous empêche de développer de nouvelles idées.

Magazin contact #23

C’est paradoxal, mais vrai. Très souvent nous nous laissons dissuader d’idées géniales par nos propres positions. Ce sont elles, qui nous instruisent à penser selon nos modèles connus. Il y a pourtant des moyens et des instruments pour briser la routine des pensées et ainsi promouvoir les innovations !

Des décisions budgétaires complexes jusqu’aux courses quotidiennes pour acheter les produits alimentaires : nos actions sont basées sur les expériences que nous faisons tous les jours. Les positions acquises et les modes de comportement facilitent énormément notre vie. Grâce à eux, nous maîtrisons le quotidien sans être obligés de prendre constamment de nouvelles décisions difficiles qui requièrent beaucoup de temps. Mais ce sont surtout les soi-disant bonnes et rapides solutions, prêtes à portée de main, qui font obstacle à l’esprit d’innovation d’entreprises entières. Ce phénomène s’appelle prédisposition mentale et a été déjà exploré en 1942 par le psychologue américain Abraham Luchins. Le psychologue Merim Bilalic explique   cette attitude mentale à l’aide d’une expérimentation d’échec : Il a confronté des joueurs avec une configuration de pions et l’exercice était de mettre échec et mat le plus vite possible. Une observation étonnante était que les joueurs, dès lors qu’ils étaient décidés pour une option, n’étaient plus capables de trouver une variante plus courte. La conclusion de Bilalic : Le cerveau de l’être humain aime bien se reposer sur des solutions déjà entérinées, ce qui a comme conséquence de ne plus pouvoir envisager de nouvelles possibilités, même quand elles seraient bien meilleures.

Penser en dehors du cadre !

De nos jours il est particulièrement essentiel de convaincre sur le marché par de nouveaux concepts, idées et innovations. Ceci concerne les grands groupes, mais de plus en plus aussi des entreprises de petite taille qui puisent dans des stratégies de créativité :

La créativité est contagieuse.

Recueillir et combiner de nouvelles idées aboutit souvent à des projets magnifiques et à des innovations. Il est par conséquent très important pour les entreprises de créer des espaces inspirants où des idées nouvelles peuvent naître et où les employés peuvent échanger librement des réflexions et donc voir plus loin que le bout de leur nez. A cet effet, les espaces de récréation ou les working-cafés sont des classiques et ne matérialisent pas seulement la considération envers les employés, mais sont aussi dans l’entreprise un lieu précieux pour la rencontre et la communication. Même les locaux pour les réunions et les workshops devraient encourager l’interaction et la dynamique des collaborateurs par un aménagement intelligent et un design accueillant.

La créativité, ça ne s’apprend pas du jour au lendemain.

Une créativité exceptionnelle n’est pas un don de naissance, mais elle peut être apprise par tous au moyen de techniques de créativité. A long terme, l‘intégration de ces techniques dans le quotidien du travail apporte des avantages – et pas seulement au niveau d’une augmentation de la rentabilité. Il y a plusieurs années déjà, qu’Edward de Bono (1967) a décrit dans son livre « Serious Creativity – le développement des idées par la force de la pensée latérale » le potentiel des pensées latérales intentionnelles quand on parle de solutions innovantes en réponse aux exigences des entreprises. Son principe est une certaine capacité de penser « latéralement », d’éviter la censure des idées nouvelles et de quitter les pensées traditionnelles. Une technique éprouvée de Edward de Bono est la méthode des 6 chapeaux, qui propose comme moyen adéquat à prendre des décisions complexes. Il s’agit d’une instruction à une sorte de discussion de groupe : tous les intervenants jouent un rôle et permettent ainsi un débat plus ouvert et libre.

Méthode des 6 chapeaux.

Au centre de cette technique se trouvent 6 chapeaux de différentes couleurs (ils peuvent être remplacés par des cartes mémoire, des tableaux blancs etc.), qui symbolisent des rôles différents. Chaque chapeau représente une manière particulière de penser, ce qui incite une discussion productive et ne néglige aucun point de vue :

 

  • Le chapeau blanc représente la pensée analytique : objectivité, neutralité.
  • Le chapeau rouge représente les émotions subjectives : opinion personnelle, sentiments.
  • Le chapeau noir exprime la critique : les objections et la prudence.
  • Jaune représente la critique positive : les chances et les scénarios optimistes.
  • Le chapeau vert représente la créativité : la fertilité des idées..
  • Le chapeau bleu représente la canalisation de toutes les idées, il englobe tout.

 

La méthode des 6 chapeaux est un instrument pour endosser tous les modes de pensée concernant une certaine question et d’envisager des perspectives différentes. On obtient à la fin une foule de suggestions et d’idées qui seront à évaluer. 

S’abonner au magazine !

Etre toujours au courant grâce au magazine.