Magazin contact #23 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Nous exigeons le maximum de liberté et de temps libre ! Comment toute une nouvelle génération d’employés bouleversera les entreprises dans le futur.

Magazin contact #23

A partir de 2020 les derniers représentants de la génération baby-boom vont quitter la vie active. Il est donc grand temps pour les recruteurs et les départements des ressources humaines d’aborder le phénomène des nouvelles générations de salariés. La génération Y, déjà beaucoup discutée, est de plus en plus installée sur le marché de travail. La génération Z pourtant exige à nouveau une réorientation radicale.

La vocation remplace le métier.

La génération Y – ou plus précisément définie en tant que génération why – „ pourquoi“, s’interroge constamment sur la raison de travailler pour être motivée. Le métier doit devenir une vocation.

Les jeunes gens de 20 ans et ceux d’environ 25 ans sont bien ancrés dans leur vie professionnelle et ont acquis une expérience de quelques années. Ils exigent des heures de travail flexibles, tout en acceptant de travailler le soir si le travail correspond à leurs points forts, s’ils trouvent un sens à leur travail et s’ils trouvent un plaisir dans son accomplissement. Ils vivent le concept du „WorkLife-Blending“, la fusion du temps de travail et du temps libre ne leur pose donc aucun problème – contrairement à la génération Z……

Génération Z avec sa propre volonté.

Tous ceux qui n‘ont pas encore 20 ans font partie de la génération Z. La plupart entre eux sont encore en plein dans les études. Quand tous ceux-ci se bousculeront bientôt sur le marché de travail une chose sera claire : Ils ont des exigences hautes qui diffèrent fortement de celles de la génération Y. La génération Z a une toute autre conception du monde du travail que la génération Y. Les Z-istes misent sur des valeurs comme qualité de vie et santé. Ils agissent selon la devise „YOLO – you only live once“ (tu vis qu’une seule fois) et cherchent leur bonheur dans la liberté et dans le temps libre. La fusion du métier et de la vie privée n’est pas une option pour cette génération. Au contraire ils demandent des horaires réglementés avec un début et une fin bien définis.

Ces nouveaux candidats pour la vie professionnelle ont grandi en compagnie des ordinateurs, de l’internet, des smartphones et des tablettes tactiles, ils sont constamment connectés, mènent une vie mobile et sont joignables 24 heures sur 24. C’est justement pour cette raison qu’ils accordent une grande importance à une séparation conséquente entre vie professionnelle et vie privée. Les jeunes gens de la génération Z, qui est la deuxième génération des natifs numériques, ont une capacité de compréhension ultrarapide, ils sont multi-tâches, mais ils ont des difficultés à se concentrer sur une activité et à faire preuve d’une certaine persévérance.

Y + Z : Le salaire n’est pas la priorité numéro 1 !

Il est vraiment étonnant, que le montant du salaire ne joue pas le rôle le plus important pour ces deux générations. Ils renoncent à un salaire élevé en faveur d’une plus grande satisfaction. La génération Why accorde une plus grande importance au sens de ses actions, à l’autodétermination et au plaisir dans le travail tandis que la génération Z veille très attentivement à avoir assez de temps libre pour les loisirs, la famille et les amis.

Les ressources humaines dans le futur ?

Dans quelle mesure ces caractéristiques peuvent être imposées aux générations est incertain, car les individus sont très différents malgré un âge et une base de développement communs. Les tendances pourtant sont existantes : La génération Y veut travailler de manière autonome et attend de la part des entreprises confiance, liberté créative et plus de responsabilité individuelle. Elle considère le travail en tant que partie intégrale de la vie et favorise donc des modèles horaires flexibles, qui permettent un travail le soir ou le week-end pour avoir en échange plus de temps pendant la semaine. Pour la génération Z une séparation stricte entre le travail et la vie est indispensable. Pour répondre à ses exigences il faut passer des accords stricts garantissant une fin de la journée de travail dans les limites voulus. Dans le futur des modèles de travail sur mesure seront les défis majeurs pour les entreprises et les recruteurs dans la recherche des meilleurs cerveaux, car une chose est claire : Qu’il s’agisse de la génération Y ou Z, les jeunes ont des exigences hautes et ils ont la bonne dose de conscience de leur propre valeur pour les défendre et les réclamer. En même temps ce sont eux de représenter pour les entreprises le futur et l’esprit d’innovation, qui garantit une compétitivité à long terme.

S’abonner au magazine !

Etre toujours au courant grâce au magazine.