Magazin contact #23 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Seuls ceux qui bougent, peuvent progresser. Le travail agile : le futur des entreprises.

Magazin contact #23

Il y a quelques années encore, le monde des méthodes agiles ne représentait que des thèmes pour des spécialistes et des petites entreprises spécialisées. Récemment, depuis que de grands groupes comme Bosch, comptant plus de 300.000 employés, se prononcent ouvertement pour des méthodes de travail agiles, c’est clair : Ici il ne s’agit pas d’une tendance à la mode, mais du futur qui commence aujourd’hui.

Wiesner-Hager se voit plus souvent confronté aux formes de travail agiles lors de l’élaboration des concepts de bureau, et par conséquent nous avons traité ce sujet en détail et mené un entretien intéressant avec Valentin Nowotny, l’auteur du livre « Entreprises agiles – Seuls ceux qui bougent, peuvent progresser. »

 

Quelle était votre motivation pour écrire ce livre ?

Nowotny: Selon moi le sujet de l’agilité est un grand pas en avant dans la société de la connaissance. Dans l’époque de l’internet 4.0 et des imprimantes 3-D, la production n’est plus ce qu’elle était autrefois. La qualité et la vitesse deviennent de plus en plus des facteurs de succès internationaux. Beaucoup de noms importants tels que Google, Amazon et Spotify montrent l’exemple : Des modèles commerciaux ancestraux seront rompus et de nouveaux modèles surgissent.

Qu’est-ce qu’on entend par « agilité »?

Nowotny: Agilité est une nouvelle approche de gestion qui incite l’entreprise et ses employés à tourner autour du client au moyen de leurs activités et de leurs services. Le feedback n’est pas une donnée à acquérir mais à diffuser. Le travail agile signifie de travailler le plus rapidement possible et d’expérimenter le plus possible. Il signifie pourtant également d’échouer consciemment et avec sérénité en poursuivant le but de trouver encore plus vite les voies qui mènent au succès.

Les entreprises agiles sont concentrées, rapides et flexibles – ce sont des caractéristiques souhaitables pour toutes les organisations. Quel est leur secret ?

Nowotny: Ce n’est plus la „tête“ qui décide, mais ce sont ceux qui ont le contact direct dans le cadre de la stratégie. Le secret est que cette stratégie soit aussi bien formulée que connue, afin que tout le monde puisse la comprendre et ainsi contribuer à l’accomplir par ses propres activités.

Dans votre livre vous esquissez „New Work“ en tant que réaction aux systèmes de gestion connus depuis longtemps. Cette atmosphère agile de renouveau est-elle déjà visible dans les entreprises européennes ?

Nowotny: New Work veut dire travailler entre partenaires. C‘est l’idée qui compte et non la volonté de l’individu. Les chefs ne sont plus les chefs au sens traditionnel, mais des conseillers et des assistants à la recherche des meilleures idées et concepts de mise en oeuvre sophistiqués.

Sur le chemin vers l‘agilité – où est le point de départ et comment peut-il être abordé ?

Nowotny: Les points de départ sont par exemple un petit projet pilote ou une section qui aimerait changer sa méthode de travailler. En partant d’ici on pourrait acquérir les premières expériences. Si on veut modifier plusieurs sections, une planification détaillée est indispensable. On doit regarder de près l’ambiance de travail, les instruments de gestion et on doit bien sûr aussi prendre en considération la culture d’entreprise et les valeurs.

Vous écrivez dans votre livre que l’implémentation réussie des méthodes de travail agiles est associée aux processus de changement sur le plan de la culture d’entreprise. Quelles sont les conséquences pour les cadres, la gestion et les collaborateurs ?

Nowotny: Les concepts de changement, la transformation de la culture et les structures agiles sont souvent étroitement liés. Les concepts de changement permettent une approche globale des modifications. La transformation de la culture examine la perception de soi et les formes de coopération. Les concepts agiles aident à trouver une direction méthodique qui semble être prometteuse.t.

La génération Y exige un travail porteur de sens et la possibilité de s’épanouir. Pensez-vous qu’à travers les méthodes agiles de travail atteindre ces exigences soit possible?

Nowotny: Oui, dans la mesure où la vision et la mission de l’entreprise peuvent être harmonisées avec ces exigences. En outre une chose devrait être évidente : un travail agile est plus qu’une simple partie de plaisir. Travail agile signifie surtout assumer une responsabilité. L’équipe promet, comme par exemple dans le management scrum, des résultats et fera tout pour les obtenir consciencieusement. Si une implication de tous selon leurs capacités est faisable, un épanouissement personnel sera évidemment par la suite possible. Il faut pourtant régulièrement dans des sessions de feedback parler de sollicitation insuffisante et de surcharge et en trouver des antidotes. Si non, un rendement de travail à 100 % de tous est impossible. C’est exactement là l’objectif du travail agile : d’atteindre les 100% de chacun.

Le sous-titre du livre est : « Seuls ceux qui bougent peuvent progresser ». De quelle façon peut-on intégrer ce sujet à l’architecture de bureau moderne ?

Nowotny: Mobilité dans l’espace, cloisons déplaçables et modification rapide des configurations, qui offrent aux équipes une ambiance de communication idéale au niveau de l’espace, sont des conditions fondamentales pour une agilité professionnelle. « Form follows function » (la fonction définit la forme) n’est pas une idée novatrice, mais gagne un nouveau sens dans ce contexte : L’ambiance de travail doit répondre aux exigences telles que concentration, vitesse et flexibilité. Sinon l’ambiance a un effet plutôt restrictif. Du point de vue de l’agilité les possibilités créatives pour les groupes devraient être maximales. L’espace ne sera pas défini pour l’éternité. Il doit être flexible du point de vue de l’utilisation et doit servir aux fonctions spécifiques.

Quelles sont les structures spatiales que requiert une atmosphère de travail agile ?

Nowotny: Des concepts d’espace généreux avec des places pour le travail en équipe et des possibilités de se retirer pour un groupe de projet, de plus une quantité de tableaux ou d’autres outils pour illustrer des pensées, des tâches, des indicateurs clés ou bien des idées et des processus nouveaux. Il faut également installer des espaces de détente. Une atmosphère familiale, conviviale et confortable est en effet souhaitable. Mon idée est un véritable bureau d’équipe avec les moyens d’intégrer des collègues d’autres sections, des clients ou de partenaires du réseau. Nombre de tâches qui étaient autrefois réservées aux agences de publicité et de communication seront peu à peu assumées par tous !

C’est seulement quand le savoir peut circuler suffisamment, qu’une organisation peut progresser. Selon vous quels sont les endroits dans une entreprise, aptes à transmettre le savoir ?

Nowotny: Il y a une quantité de méthodes pour transmettre le savoir. Les plus intéressantes parmi elles sont souvent celles que l’on ne reconnait pas à première vue. Les bruits de couloir sont des éléments qui renforcent et encouragent une dynamique positive de changement. Le transfert des connaissances augmente proportionnellement au nombre d’endroits qui invitent à faire une courte pause et à communiquer avec les collègues. Des îlots verts aménagés en tant qu’éléments stimulants tels que des oeuvres d’art ou une exposition de photographies, ou même des résultats intéressants suite à des workshops qui suscitent une réflexion – tout ça, incorporé dans une ambiance agréable invitant à s’installer, aide à réaliser une meilleure transmission du savoir.

 

Valentin Nowotny, psychologue diplômé, consultant médias diplômé, Master of Business Administration (MBA), a fait ses études à Trier, Berlin et Cambridge (UK). Pendant une longue période il a été directeur de projet et gestionnaire de compte dans des sociétés informatiques pionnières et des cabinets de consultants où il a acquis une expérience riche en gestion. Il est chargé de cours dans diverses universités et auteur des livres „ Praxiswissen Coaching”, „Die neue Schlagfertigkeit”, „Erfolgreich Trainings und Seminare gestalten” ainsi que „Erfolgreich Trainings und Seminare planen”. De plus il est le fondateur de „dvct – Association allemande pour Coaching et Entrainement e. V. ”, qui est avec environ 1.400 membres la plus grande association allemande pour Coaching et Entrainement. Valentin Nowotny était pendant des années gérant d’une société de conseil en entreprise renommée à Hambourg. Depuis 2015 il dirige la société „NowConcept ® Perfect Training Results Worldwide” qui est une entreprise internationale pour entrainements et consultants dont le siège social est à Berlin-Pankow. En tant que coach agile avec expérience internationale, entraineur, consultant et présentateur il travaille pour des entreprises réputées DAX- et M-Dax en allemand et en anglais en Allemagne et à l’étranger. Ses spécialités sont le coaching des équipes agiles, les entrainements et les workshops traitant les thèmes du leadership, de la négociation et de la communication à l’intérieur d’une équipe, ainsi que l’introduction de nouvelles méthodes agiles dans les entreprises.

S’abonner au magazine !

Etre toujours au courant grâce au magazine.