Magazine Contact #24 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Un deux trois, viens t’asseoir à côté de moi…… Comment le voisin de bureau adéquat peut augmenter la productivité dans une entreprise.

Magazine Contact #24

L’employé de nos jours est hyper-flexible et fait son travail exactement où il y a de la place pour lui. Son voisin ne joue aucun rôle pour lui. Pour aller au plus court, c’est la philosophie prégnante du desk sharing. Mais est-ce si simple en réalité ?

Cornerstone onDemand, le principal fournisseur de logiciel Talent-Management, s’est posé cette question et a lancé en coopération avec la Harvard Business School une étude, qui abordait précisément ces thèmes pendant deux ans. On a très vite identifié trois archétypes de travailleurs. L‘enquête a relevé qu’il y a une interdépendance incontestable entre le positionnement de ces différents archétypes et la productivité des collaborateurs. On peut distinguer trois catégories :

 

Le productif.

Il travaille rapidement et arrive très vite à un résultat, la qualité laisse pourtant à désirer. Il essaie de régler des problèmes et des difficultés lui-même sans consultation du responsable et « n’importe comment ». 

Le qualitatif.

Il travaille soigneusement, mais avance lentement et parvient à un résultat d’excellente qualité. En cas de divergences, il recourt très vite aux supérieurs.

Le généraliste.

Un talent universel qui unit productivité et qualité.

Afin d’améliorer la performance au travail, les collègues de qualités inverses devraient avoir leurs postes de travail côte à côte – les productifs à côté des qualitatifs selon le résultat de l’étude. L‘explication de cette situation vient de l’effet Spill-over ou effet de contagion : Cet effet signifie que des pôles opposés se complètent et qu’ils peuvent ainsi compenser leurs déficiences.

Les généralistes par contre sont les plus productifs quand ils sont en proximité avec leurs semblables. Si une entreprise est capable de trouver la répartition idéale des postes, la productivité peut augmenter de 13 pourcents et l’efficacité de 17 pourcents. D’après le résultat de l’étude, une entreprise avec 2.000 collaborateurs pourrait économiser un million de dollars US par an. Pour pouvoir profiter à long terme de ces effets, la disposition des postes doit rester la même pour une longue durée.

 

Cas problématique : L’individu refusant tout effort.

Un quatrième archétype qui travaille « dans l’ombre » est incarné par les collaborateurs non motivés. Ils sont difficiles à diriger et refusent souvent d’accomplir leurs tâches. Le même effet de contagion intervient et transmet la mauvaise attitude aux autres collaborateurs. Il est important d’identifier ces individus et de les éliminer de l’équipe.

 

Aperçu de l’étude.

L’enquête a été mise en œuvre par Cornerstone onDemand* en coopération avec des experts de la Harvard Business School. On était à la recherche d’une réponse à la question de savoir  dans quelle mesure une répartition stratégique des postes de travail au bureau peut influencer la productivité des collaborateurs. Pendant deux ans on a observé et analysé 2.000 employés dans des entreprises européennes et américaines.

 

Source : www.cornerstoneondemand.com/company/news/press-releases/new-study-shows-who-sits-where-work-can-impact-employee-performance-and-company

*Cornerstone onDemand est un fournisseur principal dans le monde entier de logiciel basé sur cloud pour le recrutement, la formation, le management et la mise en réseau des collaborateurs dans les entreprises.

S’abonner au magazine!

Etre toujours au courant grâce au magazine.