Magazine Contact #25 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Je veux rester un être humain. Martin Stara à propos de la psychologie de l’architecture de bureau de demain

Magazine Contact #25

Martin Stara, le co-fondateur du studio d’architecte Perspektiv à Prague aime les êtres humains. Et aussi les bâtiments de bureau. Nous – nous aimons l’architecture de bureau innovante de Stara et sa façon de penser. Il nous a révélé pourquoi Prague est devenue un des hauts lieux pour les architectes en Europe et pourquoi nous devrions toujours préserver notre humanité malgré la digitalisation et l’automatisation.

Ces dernières années Prague s’est de plus en plus affirmée comme un haut lieu pour les architectes jeunes et créatifs. Quelle était la raison de ce développement ? 

Stara : Je peux absolument confirmer ce fait et à mon avis il y avait plusieurs facteurs qui ont influencé ce développement. Pour réaliser leurs projets, les jeunes architectes tchèques disposent d’un budget très limité par rapport à leurs collègues l’ouest. Ainsi ils sont à de nombreuses reprises contraints d’improviser, ce qui mène à des solutions innovantes qui seront reprises dans le monde entier. La taille idéale de la ville Prague lui confère une atmosphère unique et créative où des architectes, des artistes et des designers se rencontrent tous les jours. Cela crée une forte communauté. 

 

Comment votre approche de l’architecture s’est-elle développée ?

Stara : [rire] Mon approche à l’architecture est en évolution permanente. Elle est imprégnée d’une compréhension profonde pour les besoins des gens. Avec le studio Perspektiv, fondé il y a deux ans avec Jan Antal, nous nous sommes spécialisés dans des concepts de bureau et des atmosphères de travail. Notre approche en la matière consiste à combiner la planification urbaine et l’aménagement intérieur innovant. Nous voulons être plus que « simplement » des architectes et nous examinons l’ambiance globale sous tous les aspects. En même temps nous tentons de comprendre la motivation des gens de faire certaines choses selon certains processus.

 

Comment décririez-vous votre style de travail ?

Stara : C’est bien clair – c’est le travail d’équipe. Je commence le travail le plus souvent avec des cartes heuristiques ou des croquis et ensuite je perfectionne les idées avec mon équipe. En dehors de cela, je me promène les yeux ouverts et j’essaie de trouver des lieux inspirants où les gens se sentent à l’aise. Ce sont souvent des lieux qui n’ont rien à voir avec des bureaux.

 

Quels étaient vos plus grands projets jusqu’à maintenant ? Quelles étaient les expériences les plus importantes acquises de ces projets ?

Stara : Notre plus important client jusqu’à maintenant était STRV – une start-up IT en pleine expansion, dirigée par quatre jeunes hommes, qui nous a chargé de concevoir de nouveaux espaces de bureau. Une base parfaite pour la coopération était la solide culture d’entreprise et une vision claire du concept de bureau. STRV nous a inspiré par de nombreux aspects. Un deuxième projet me vient dans la tête, c’est Accolade. Nous avons conçu des bureaux pour des projets scrum, ce qui représentait un grand défi. Pour chacun de ces projets nous avons gagné des prix récompensant les meilleurs bureaux dans la République Tchèque. Cela indique, que nous avons réussi à trouver une bonne solution pour ces deux clients.

 

Quels sont vos projets actuels ?

Stara : L’accent sera mis sur des designs de bureau. Nous travaillons actuellement sur douze projets. La plupart seront construits autour de Prague dans les six mois à venir. On trouve parmi nos clients des entreprises diverses telles que des start-ups IT, des fournisseurs d’espaces de coworking et des entreprises traditionnalistes. Tous les clients sont particuliers, ainsi que tous les plans de construction et tous les concepts d’espace.

 

Lorsqu’il s’agit de la création et de la conception d’espaces de coworking, les tchèques sont considérés comme des pionniers. Pourquoi est-ce si à la mode ici ?

Stara : Je pense connaître la réponse. Nous avons appris comment créer une forte communauté d’acteurs économiques indépendants, de start-ups et de petites entreprises. Pour bien réussir à Prague il est essentiel de connaître les gens incontournables et de créer de vraies relations. Ce qui compte avant tout ici c’est le networking.

 

Quelle est la situation dans les entreprises ? Connaissez-vous également ici un développement des coworking lounges?

Stara : Ah oui, assurément. Tous nos clients désirent des lieux, où les gens peuvent se rencontrer pendant le travail. Nous savons que seules les entreprises, où les collègues se connaissent bien, interagissent constamment et qui par conséquence peuvent s’aider, sont des entreprises fortes à l’intérieur. Investir dans des zones de rencontre s’avérera toujours profitables pour une entreprise.

 

Quels sont les efforts des chefs d’entreprise pour changer l’ambiance de travail ? Quelles difficultés connaissez-vous pour concilier les souhaits des clients et vos propres idées innovantes ?

Stara : Selon moi les entreprises ne laissant aucune place au changement, perdront sur le marché de travail à long terme. Un concept de bureau bien élaboré peut considérablement améliorer la culture et le flux de travail. Quelquefois il faut du temps pour bien comprendre les besoins des clients et souvent les entreprises ont peur du changement une fois qu’elles l’ont initié. Nous respectons nos clients et nous croyons que l’innovation doit prendre son origine à l’intérieur de l’entreprise et ne pas être octroyée de l’extérieur.

 

Quelle est votre définition du New Work ?

Stara : New Work signifie pour moi profiter des possibilités des nouvelles technologies, tout en restant humain en définitive. C’est un grand défi pour l‘avenir.

 

Quel est l’aménagement de votre propre bureau ?

Stara : Nous avons un très beau studio avec des murs hauts et de grandes portes dans le quartier Vinohrady à Prague. Quinze personnes y travaillent en moyenne. Deux équipes travaillent normalement dans deux pièces. Nous, les architectes, travaillons ensemble sur une grande table. Tout cela est complété d’une salle de réunion avec une quantité d’échantillons et de catalogues et un tableau blanc magnétique. C’est ici que nous recevons nos clients et que nous créons de nouvelles idées.

 

Comment estimez-vous le futur pour les architectes dans la République tchèque et en Europe en général ?

Stara : Chez nous dans la République tchèque nous devons nous concentrer plutôt sur une qualité durable. Nous devons comprendre notre mentalité et nos racines culturelles et accélérer une réorientation. On réalise encore beaucoup de projets le plus rapidement et le moins coûteux possible. Une approche plus durable est donc requise. A mon avis il faut se soutenir et échanger nos connaissances sur le niveau européen. Etant père de trois enfants je suis optimiste et je suis confiant dans l’avenir.

 

S’abonner au magazine!

Etre toujours au courant grâce au magazine.