Magazine Contact #29 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Le bureau - une zone grise : Comment les couleurs dans le bureau augmentent notre productivité.

Magazine Contact #29

Le salon convainc par des nuances douces en coloris vert, faisant penser aux olives mûres. La cuisine reçoit une tournure vivante par des sièges en bois rouges. Dans la salle de bains des serviettes de bain en bleu foncé et des bougies adoucissent l’ambiance blanche. Seul le bureau a l’air triste – même presque sans vie – avec sa bouillie uniforme en beige.

Dans l’habitation privée l’utilisation ciblée des couleurs avait depuis longtemps une grande importance, car ce sont les couleurs qui stimulent notre humeur et qui ont une influence sur l’ambiance. Nous passons plus de temps au travail qu’au salon. Il est donc aussi important de bien réfléchir sur l’utilisation des couleurs : Qui sera incité à un travail productif par un aspect morne et monotone du bureau ? Ou encore : Qui se sentira équilibré et calme, si le bureau immergé dans des coloris fluorescents fait plutôt penser à une discothèque ?« La tâche principale d’une architecture intérieure réussie est de réunir l’homme, la fonction, l’espace et l’ameublement dans un contexte global. Une bonne architecture intérieure s’occupera donc de trouver un équilibre soigneux entre le manque l’excès de sollicitations », ainsi s’exprime Helga Eigner, architecte d’intérieur chez le consultant pour bureaux Roomware.  

Coloris, lumière et espace en harmonie.

 

Il faut organiser la couleur et la surface dans de bonnes proportions pour atteindre un effet agréable des couleurs. Une grande surface monotone est aussi fatigante pour nos yeux qu’une surface bariolée et éclatante. Il n’y a pas de grandes surfaces homogènes dans la nature. Même dans un pré on trouve une grande mixture des différentes nuances du vert. S’il n’y a aucune ou trop de sollicitations pour nos yeux, des problèmes de concentration, des maux de tête ou des troubles visuels peuvent survenir. 

On a constaté à l’université de Vienne au cours d’une étude sur la vigilance, et d’un examen  du taux d’erreur de l’attention sur le long terme, que la couleur renforce considérablement la concentration. Les pièces incolores ou trop colorées ont augmenté le taux d’erreur des personnes testées. 

Un équilibre des couleurs qui crée une tension compensatrice serait le meilleur pour les yeux et la tête. La lumière et la fonction de l’espace jouent le même rôle important lors du choix des couleurs. Helga Eigner explique : « La couleur sera perçue de façon différente selon la source lumineuse. Tout ce qui a un coloris agréable à la lumière du jour, peut avoir un tout autre aspect sous un plafonnier jaunâtre. » L’utilisation de l’espace devrait être décisive pour le choix des couleurs : L’aménagement  des salles de communication peut être plus audacieux au niveau des concepts de couleurs que celui pour les espaces de travail en utilisation continue.

Chacun sait que les goûts sont variés, mais l’influence des couleurs sur l’homme n’est pas une question de goût personnel, mais une question théorique de psychologie objective des couleurs.


Chaud ou froid ? Quelle couleur préférez-vous pour le bureau ?   

On utilise la couleur rouge à juste titre comme couleur flamboyante. Elle attire immédiatement notre attention. Nous l’associons non seulement au danger, mais encore à l’amour et la passion. On ne devrait utiliser le rouge sous forme pure qu’en tant qu’accent, en particulier dans des espaces dédiés à la communication.

 

Le bleu est une couleur froide et fait penser à l’immensité de la mer et du ciel. La couleur bleue augmente notre capacité de concentration et a en même temps un effet apaisant. Une surface à punaiser en bleu, un tableau bleu ou un fond d’écran en bleu sont capables de donner un souffle doux à la vie quotidienne au bureau.

 

Hormis la couleur blanche, la couleur jaune est la plus pure des couleurs. Elle respire sérénité et vitalité. Elle est prédestinée pour des halls d’entrée et des working cafés – des zones où les gens veulent trouver de la détente.

 

Le marron qui a un effet terreux, sera surtout utilisé pour un aménagement du sol. Le marron donne de la stabilité.

 

La couleur verte est une couleur issue d’un mélange et peut avoir de multiples ombres et nuances. Elle représente la croissance et symbolise la nature. On l’utilise également comme le jaune pour une ambiance décontractée, mais aussi dans des zones conçues pour un travail concentré. De grandes plantes favorisent l’intégration d’un caractère naturel et coloré au concept de l’espace.

 

La couleur orange est également une couleur mélangée et reprend les caractéristiques du rouge – une couleur vive – et du jaune – une couleur joyeuse. Utilisée dans des espaces de communication et salles de conférence, elle regroupe la capacité de concentration et l’attention des participants.

 

Le blanc est une non-couleur et sera surtout associé avec la pureté. Une couleur homogène qui serait à éviter pour les grandes surfaces. Des tables de bureau en blanc ou en coloris clair font penser à une feuille « vierge » et concentrent l’attention sur l’activité actuelle. Dans ces cas il faut veiller à ce que la surface soit mate et sans effet réfléchissant. 

S’abonner au magazine !

Etre toujours au courant grâce au magazine.