Magazine contact #32 - Magazine - A propos de nous - Concept Wiesner-Hager - fabricant de mobilier de bureau
back

Adieu chaise de cuisine ! Travail ergonomique – même au bureau à domicile.

Magazine contact #32

A la table de cuisine, sur le canapé ou même au lit ? Où avez-vous installé votre bureau à domicile ? Il n’y a pas de problème de s’installer confortablement sur le canapé avec l’ordinateur portable pour une durée limitée. Mais si vous voulez déménager au bureau à domicile pour une plus longue période, il faudrait veiller à s’assurer des conditions de travail ergonomique.

L‘ergonomie de la position assise.

Une position assise statique peut entraîner de graves problèmes de santé. Au pire une hernie discale en est la conséquence, car le corps humain est initialement conçu pour être mobile. On peut facilement expliquer comment le manque d’activité physique peut causer des dommages locomoteurs :

La colonne vertébrale consiste en corps vertébraux osseux et en disques intervertébraux cartilagineux (avec un noyau central souple et gélatineux), situés entre les corps vertébraux. Les disques intervertébraux ont la fonction des tampons ou bien des coussinets pour la compensation de pression. La charge et la décharge de la colonne vertébrale garantit l’alimentation en substances nutritives des disques intervertébraux. Cet effet se manifeste en marchant à pied, en changeant la position assise, en se levant ou en s’allongeant. Par ces micromouvements, du liquide nutritif sera pompé dans les disques intervertébraux. Un manque d’activité physique et une position assise statique de longue durée provoquent un approvisionnement insuffisant des disques intervertébraux. Leur élasticité sera ainsi considérablement réduite et ils commencent à être fissurés. Le noyau gélatineux peut s’écouler et causer finalement une hernie discale.

 

Soutien total du dos également au bureau à domicile.

Avant tout il est important de remplacer la chaise de cuisine par un siège de bureau adéquat, qui permet une position assise dynamique et élastique. Le siège doit être réglable en hauteur et doit offrir un bon soutien du dos. La table de bureau correspondante doit avoir une surface de travail suffisante. Un réglage d’hauteur intégré de la table de travail est également avantageux. Trouvez ci-dessous une liste de contrôle pour le réglage parfait de votre siège de bureau :

 

  • Choisissez la hauteur des accoudoirs de sorte que les avant-bras reposent en position détendue sur celles-ci.  

  • Adaptez la pression d’appui au poids de façon équilibrée pour une position assise dynamique et élastique. 

  • Prenez place sur la totalité de l’assise. Le dos couvre le dossier entier.  

  •  Lorsque la hauteur de l’assise est correcte, le fémur et le tibia forment un angle droit.

  • Les deux plantes de pied devraient se trouver fermement sur le sol.

  • Gardez la distance d’une largeur de main entre le creux du genou et le bord avant de l’assise pour éviter toute congestion sanguine dans les jambes.

  •  

Besoin en espace au bureau à domicile.

Dans le meilleur des cas on installe le bureau à domicile dans une pièce indépendante. Cette pièce devrait offrir une hauteur de 2,5 m et une surface de 8 m² minimum. Une fenêtre laisse entrer assez d’air frais et de lumière du jour. Le positionnement de la place de travail doit être parallèle à la fenêtre pour que la lumière entre latéralement et que des éblouissements et des réflexions soient ainsi évités. Des rideaux ou des persiennes servent en plus de masquage nécessaire. Si la lumière du jour n’est plus suffisante, il faut de la lumière artificielle d’une intensité lumineuse de 300 lux environ dans l’ambiance de travail directe. Celui qui utilise encore l’ordinateur portable a tout intérêt à se procurer un écran plus grand. L’utilisation d’un clavier et d’une souris externes est en outre également bénéfique.

 

Malgré tous les efforts d’aménagement des places de travail selon les critères ergonomiques, les causes pour des maladies musculosquelettiques ne dérivent pas seulement de sièges de bureau inappropriés ou d’une mauvaise position assise, mais plutôt d’habitudes telles que de maintenir la position assise pour une longue durée en combinaison avec une façon statique de travailler et un travail intense devant l’écran. La clé pour plus de santé au bureau réside donc dans l’interaction entre le comportement humain de se mouvoir, une pièce à l’atmosphère de bien-être et une place de travail ergonomique.